AddThis Social Bookmark Button

Bibliothécaires Musicaux de Midi-Pyrénées

 

Le groupe bmmp a pour but de réunir les professionnels de la documentation musicale en région Midi-Pyrénées : bibliothécaires musicaux et chargés de fonds de documents sonores, afin de construire une réflexion commune autour de leurs préoccupations professionnelles.
Le postulat de départ repose sur le principe d'une coopération : chacun des membres, impliqué dans le domaine de la documentation musicale, est susceptible à travers son expérience professionnelle, d'apporter sa contribution et de faire avancer la réflexion commune.

Cette réflexion a aussi pour but de déboucher sur des actions que seule une structure collective est à même de susciter (lorsqu'elles nécessitent la participation d'institutions ou d'organismes nationaux) ou de réaliser et dont les enjeux débordent le cadre de l'action individuelle.
  • un programme de formation qui reflète nos besoins dans le cadre de l'action prospective engagée par le CNFPT vis à vis du secteur des établissements territoriaux de lecture publique.
  • un programme de conservation partagée des documents sonores dans la ligne de ce qu'a déjà initié le CRL avec les fonds jeunesse et de périodiques (et la participation de l'AFAS ?)
  • actions "d'auto-formation" utilisant les compétences spécifiques des membres ayant une affinité marquée pour l'un ou l'autre domaine.
  • ...

Le groupe s'est doté des outils nécessaires à la réalisation des objectifs qu'il s'est fixé :
  • Un site web qui permet de centraliser les ressources communes, de partager des informations, de développer de façon coopérative une vie et des projets que la distance physique nous empêche de mener à bien conjointement.
  • Une liste de diffusion qui est le lien le plus pertinent en terme de réactivité puisqu'il permet de diffuser de l'information en temps réel à un groupe défini.
  • Des réunions régulières : environ quatre par an, sous l'égide et à l'invitation du CRL. Elles sont accueillies de préférence par l'un des établissements participants ou à défaut dans les locaux du CRL dont l'implication conditionne pour une large part la réussite de ces journées. Ce sont elles qui permettent de donner corps à la réflexion commune et de synthétiser les différents apports centralisés sur le site.
  • Des journées d'étude dont l'objet est déterminé par les besoins exprimés au cours des précédentes réunions puis validé par le CRL qui prend en charge l'organisation de ces journées.

 

Quelques pistes à  explorer...

 

I) Outils de collaboration et de circulation de l'info.

  • Ce site (simple à créer et faire évoluer)
  • Un vrai site plus complexe (mais il faut du temps pour faire vivre un vrai site) à ce propos il serait possible d'avoir un vrai site, hébergé gratuitement sur lequel il nous serait possible de verser nos catalogues et échanger/récupérer nos notices même provenant de systèmes hétérogènes.
  • Une combinaison des deux précédents.
  • Une liste de diffusion spécifique (entre biblio.fr, discothécaire.fr, les messages perso... il y en a peut-être déjà assez)
  • Des rencontres (calendrier à établir : régularité, fréquence...) à délocaliser dans les différents sites.
    • des journées de travail et de partage d'expérience, d'informations et de compétences Journées
    • des journées d'étude thématiques avec intervenants extérieurs et ouvertes aux professionnels
  • Fichier partagé de nos adresses mail (fait : Contacts)
  • Page de signets réservé à nos recherches spécifiques (fait : Signets)
  • ...

II) Présentation des établissements représentés. (fait : Etablissements et Fonds)

  • Surface des locaux et implantation
  • Personnel
  • Horaires de fonctionnement
  • Fonds et volume de prêts annuel
  • Budget annuel ou volume d'acquisitions
  • Statistiques diverses
  • Etat des fonds par genre musical (Luis BDP 31)

III) Présentation des organisations nationales représentatives.

  • le portail de l'ACIM : "Le" site des discothécaires et bibliothécaires musique et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.: la liste de diffusion sont tous deux modérés par Xavier Galaup. Ils traitent exclusivement des questions relatives à  l'exercice de notre profession et sont accessibles à  tous les discothécaires.
    1. S'abonner à  la liste : envoyer un message à  l'adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. avec rien dans l'objet et la ligne suivante dans le corps du message: sub discothecaires_fr votreprénom votrenom (Ne pas mettre d'accent dans "discothecaires" et ne pas oublier d'indiquer VOS prénoms et nom à  la place des deux derniers mots...). Vous recevrez ensuite des messages de confirmation du gestionnaire Sympa.
    2. Ecrire à  la liste :
      • 1/ Etre inscrit: seul les abonnés peuvent écrire.
      • 2/ Adresse à  utiliser: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (à  copier / coller dans votre carnet d'adresse une fois pour toute) ou bien cliquer "répondre" à  un message émanant de la liste. Mais éviter de répondre à  une réponse... A la fin, on ne sait plus o๠on en est. Dans la mesure du possible, refaites un objet clair.
      • 3/Confirmer votre message : Sympa, le robot gérant la liste, vous envoit alors un message demandant la confirmation de votre contribution (un message dont le sujet débute par CONFIRM suivit d'un code chiffré. Pour cela , plusieurs méthodes:
a/ la plus simple : cliquez sur Répondre, supprimez les caractères "RE :" qui précèdent le CONFIRM puis envoyer.
b/ la plus compliquée au cas o๠rien n'aurait fonctionné : écrire à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et copier / coller la commande de confirmation CONFIRM inclue dans le message demandant confirmation.
Vous recevez ensuite un message vous disant qu'il est enfin soumis au modérateur.

  • ACIM(ex. Ecouter Voir) :
    • La publication "Ecouter Voir" n'existe plus en tant que telle. L'ACIM (Association pour la Coopération des professionnels de l'Information Musicale) se recentre sur ses missions de coopération au niveau national : elle organise les journées nationales et publie un bulletin annuel reprenant les actes des journées, le dernier état des PCDM4 ainsi que des articles de fonds. L'adhésion à  l'ACIM comprendra à  la fois l'inscription aux journées et un exemplaire du bulletin annuel. Son site, le portail de l'ACIM a pour objectif la mise en perspective des différents organismes partenaires ( ACIM, AIBM, AFAS, VDL, discothécaires de l'Est...)

  • Les rencontres nationales de l'ACIM:
    • Elles ont eu lieu tous les ans dans des villes différentes en co-organisation avec des organismes locaux.

IV) Thèmes à  envisager lors de prochaines réunions.

  • PCDM 4 (discussion, formation, retour sur expériences...)
  • L'animation
    * Partage d'expériences
    * Prêt ou partage d'expositions
    * Prêt de matériel
    * Mise en commun d'adresses d'intervenants
  • Supports autres que CD :
    * DVD musicaux
    * Musique imprimée
  • Partage de données numériques en ligne (notices, thésauri...)
  • Restitution de stages suivis par les uns ou les autres
  • La mission patrimoniale des bibliothèques musicales (qui possède des collections de disques "noirs" [78 tours et microsillons], des fonds particuliers ? quelle conservation ? quelle valorisation ? projets de numérisation ? ...etc.)
  • La formation (voir plus bas)
  • Les autorités Autorités_Rameau
  • Les titres uniformes Titres_Uniformes_BNF
  • Rameau musique Site_Rameau
  • Nouveau code des marchés (Patrick Villefranche Rgue)


V) La formation

  • Formation initiale : le Département Archives et Médiathèques



  • Des possibilités de formation "coopérative" ?


VI) Organisation future.

Les questions que nous nous posions lors de la création du groupe :
  • Pérenniser cette collaboration en lui donnant une forme Associative ?
  • En relation avec l'ACIM, l'ABF ?

Aujourd'hui nous sommes "Groupe régional" de l'ACIM et à ce titre partie prenante des grandes orientations de la profession.